top of page
Rechercher

CREDO : le modélisme ferroviaire, moyen d'expression


Janvier 2000. Nous venons de passer le cap du millénaire, sans problème particulier, malgré les prédictions fumeuses d'alors. Loco-Revue en est à son numéro 632, j'en suis encore le rédacteur en chef. Voici ce que j'écris alors, en éditorial. Je n'en changerais pas une ligne aujourd'hui…


Eh bien, ça y est ! L'an 2000 est à nos portes. Et alors, qu'est-ce que cela change ? A l'évidence rien, malgré les millions qui vont s'envoler en fumée (ndlr : via les feux d'artifices !)à cette occasion, nos joies et nos peines seront les mêmes demain. Evidemment, le train miniature ne se trouvera pas changé non plus d'un coup de baguette magique. Pourtant, il y a bien eu changement, ou plutôt une évolution, et le modélisme ferroviaire d'il y a 20 ans n'a plus grand chose à voir avec celui d'aujourd'hui.

De loisir encore essentiellement technique à la fin des années soixante-dix, il est devenu petit à petit un loisir créatif, sous l'impulsion de précurseurs tels que Clive Lamming ou Xavier Jacquet, puis à partir de 1980, sous la bannière du "modélisme d'atmosphère" de Jacques Le Plat. Au travers des 20 ans d'histoire du modélisme d'atmosphère, ce sont donc bien 20 ans d'histoire du modélisme ferroviaire que nous raconte J. Le Plat dans ce numéro, 20 ans au cours desquels le modélisme et les modélistes ont considérablement évolué. En effet, jamais sans doute les réseaux n'auront été aussi beaux, les détails aussi fins, l'atmosphère aussi présente et prégnante.

Enfant de ce siècle, le modélisme ferroviaire est arrivé à maturité et peut aborder sereinement le prochain millénaire. Si beaucoup a été fait, il reste encore beaucoup à faire et François Fontana nous montre que les champs du possible à explorer sont vastes. Si, comme le suggère J. le Plat, le modélisme ferroviaire est un art, il est alors aussi, à l'instar de la peinture, une technique, dont nous maîtrisons suffisamment les règles aujourd'hui pour pouvoir les transcender et les mettre au service de notre imagination et de notre créativité. Notre passion devient alors un moyen d'expression, un catalyseur de notre sensibilité et de nos émotions.

Finalement, n'est-ce pas la plus belle manière d'aborder ces temps nouveaux? Alors, outre santé et bonheur, que cette dernière année du siècle et du millénaire vous apporte beaucoup d'atmosphère, de rêve, de poésie, en un mot, beaucoup de plaisir dans votre passe-temps favori.

353 vues0 commentaire
bottom of page